Interview de Jo Boy, manager artistique et chargé de promo musique, implanté aux Antilles

Interview de Jo Boy, manager artistique et chargé de promo musique, implanté aux Antilles
12
0
Aujourd’hui, la rédaction s’est intéressée à Jo Boy, manager artistique et chargé de promo musique, implanté aux Antilles. 
 
Découvrez son interview !
 
 
VARICULTUREPeux-tu te présenter à nos lecteurs ?
 
Bonjour à tous,
Je suis JOBOY, et depuis 5 ans, je m’intéresse à la promotion musicale et à la gestion artistique.
 
 
VARICULTUREJo Boy, qu’est-ce qu’un Manager Artistique ? Quelles sont ses fonctions et ses taches 
 
Avant tout, il s’agit d’accompagner l’artiste parce que l’on croit en son talent. Le rôle du manager artistique est avant tout d’être un intermédiaire de confiance afin de le décharger de toutes les démarches de prospection, d’administration, de relations publiques et de promotion musicale.
En bref, on dira que c’est la « colonne vertébrale » de l’artiste. Il le conseille aussi dans ces choix artistiques et l’orientation de sa carrière de A à Z.
 
 
VARICULTURE – Quel est le rôle d’un attaché de presse dans le domaine de la musique ? 
 
L’attaché de presse a un rôle nécessaire  auprès des médias. En effet, Il doit les tenir informés de l’actualité de ses artistes, mais aussi et surtout les persuader de s’y intéresser et de transmettre les informations qu’il leur donne, au grand public, on dira.
 Sa mission consiste donc à mettre en lumière le travail d’un artiste.
 
 
VARICULTURE – Quels sont tes critères pour choisir de travailler avec un artiste ? 
 
C’est relativement simple pour moi, c’est la personnalité de l’artiste et sa musique, tout simplement. Si la musique ne me parle pas, je n’y vais pas. C’est un des avantages quand tu exerces en “indé”.
 
 
VARICULTUREQu’est ce qui t’attire dans le métier d’attaché de presse ?
 
Le métier est passionnant, on touche à tout. De plus, j’aime le contact avec les personnes. Pour finir, j’aime les challenges. Faire naître et voir évoluer un projet musical grâce aux médias et les réseaux sociaux est ma plus grande satisfaction.
 
 
VARICULTURE – D’ailleurs, on remarque que les artistes ont recours aux médias sociaux pour diffuser et partager leur musique. Cela sonne-t-il la fin des médias audiovisuels ?
 
Les médias sociaux sont devenus un outil essentiel pour les artistes et font partie intégrante de leur stratégie digitale.
Cependant, à mon humble avis, cela ne sonne pas encore la fin des médias audiovisuels, qui restent des circuits de premier plan pour la diffusion d’un artiste.
 
 
VARICULTURE – Quelles sont les difficultés que tu rencontres le plus souvent en tant qu’attaché de presse ? Quels sont les points qui, selon toi, peuvent être les plus contraignants dans ton domaine ?
 
Je dirais que la difficulté principale est la méconnaissance de notre fonction. Et c’est dommage, parce qu’on se retrouve parfois dévalorisé. Mais bon, depuis 2015, les choses évoluent, je ne suis pas le plus à plaindre, le travail finit toujours par payer à long terme.
 
 
VARICULTURE – Avec quels artistes travaillez-vous ? 
 
J’ai collaboré avec Datcha Dollar’Z, Foxy Myller et T-Stone pour ne citer qu’eux.
 
Actuellement, je gère la promo du titre “J’suis piqué” de KEMAY, un artiste à suivre de près !
 
J’en profite pour saluer Chabine Prod.
 
Les nouveaux projets se préparent activement. Restez dans les parages ! (Rire).
 
 
VARICULTUREY a-t-il une limite au nombre d’artistes que vous pouvez gérer ?
 
En général, je me limite à 3 artistes afin d’être aux côtés de chacun de façon efficace et objective.
 
 
VARICULTURE – Un dernier mot pour nos lecteurs?
 
 Je caresse l’espoir de créer un véritable pont entre la Guadeloupe et l’Afrique, car le potentiel est réel donc OSONS, tout simplement !
 
Pour finir, merci de m’avoir lu et on se retrouve bientôt sur un de mes réseaux sociaux !
 
 
 
– Twitter : @joboy_971
 
– Snapchat : misterjoboy
 

Variculture Team

À LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Read also x

Close